Le Schéma de Services à la population adopté

Après un an et demi de concertation avec la population et le Conseil de Développement pour construire collectivement la stratégie et le programme d’actions, le Schéma de services à la population a été validé par les élus le 23 juin dernier.

Élus, membres du Conseil de Développement et population ont été associés à chaque étape de sa réalisation.

Phase 1 : élaboration d’un diagnostic concerté (décembre 2009 – mai 2010)

 Réalisation d’enquêtes de terrain (entre janvier et mars 2010) sur les besoins et les attentes prioritaires en matière de services et d’équipements auprès des élus, des membres du Conseil de Développement et de la population. En chiffres : 56 communes, 22 membres du Conseil de Développement et 425 ménages ont été sondés.

Consultez le rapport d’analyse des enquêtes :

PDF - 4.3 Mo

 Une vingtaine d’entretiens individuels avec des personnes qualifiées (élus, opérateurs de services, partenaires institutionnels, membres du Conseil de Développement,…)

 Des ateliers géographiques « tous publics » (élus, Conseil de Développement, associations, population, opérateurs de services, professionnels, …), un par canton, courant avril et mai 2010. Organisés au terme de la première phase du schéma, ces ateliers avaient pour objet de partager le diagnostic entre acteurs d’horizons différents et d’échanger sur les résultats des enquêtes de terrain.

Au terme de cette première phase, le diagnostic initial fait ressortir un bon niveau global de services à l’échelle du Pays et de chaque communauté de communes, même si :

 Des besoins ont clairement été exprimés en matière de déplacement et de transports. C’est la priorité n°1.

 Il y a un bon niveau d’équipements sportifs (parfois vieillissants tout de même) et une mise à niveau en cours des équipements culturels, mais le besoin d’une piscine a été fortement exprimé.

 Les services à la personne sont nombreux, mais nécessitent une adaptation aux évolutions des besoins de la population, que ce soit pour les personnes âgées, les jeunes, les demandeurs d’emploi ou d’autres publics spécifiques (en particulier précaires).

 Il y a un bon niveau d’équipement médical et paramédical, même si une anticipation de la problématique de « désertification médicale » doit être envisagée et que des besoins sont exprimés en termes de santé mentale.

Consultez le diagnostic :

PDF - 4.7 Mo

Phase 2 : définition des enjeux et priorités stratégiques (juin 2010 – octobre 2010)

Le Conseil de Développement s’est réuni à Pugnac le 21 juin 2010, pour identifier, à partir du diagnostic, les enjeux et priorités stratégiques en matière de services pour les dix ans à venir. Ce travail a fait l’objet d’une contribution. Pour la consulter, cliquez ici

Les élus du Pays sont repartis de cette contribution lors d’un forum le 1er juillet 2010 à Bourg, où plus d’une soixantaine d’élus étaient présents, pour préciser les enjeux et priorités du territoire.

Forum des élus, le 1er juillet 2010 à Bourg

De ce travail est ressortie pour le Schéma de services une préoccupation partagée par les élus, les représentants de la société civile et les opérateurs locaux d’apporter des réponses concrètes aux besoins de services des habitants, dans le cadre d’une vision commune du devenir et de l’organisation de ces services en Haute Gironde.

Phase 3 : définition de la stratégie et élaboration du programme d’actions (novembre 2010 - juin 2011)

Plusieurs principes ont été arrêtés collectivement pour fonder et orienter la stratégie de développement des services du Pays de la Haute Gironde :

•La priorité donnée aux services relevant de la solidarité et de l’aide aux populations les plus fragiles : services aux séniors, aux personnes en difficultés sociales, aux demandeurs d’emplois, aux personnes handicapées, etc.

•Le souci de l’équilibre territorial, d’une répartition adaptée et équitable des équipements sur le territoire,

•Le choix du territoire intercommunal comme unité de base de l’organisation des services, avec la proposition d’une offre de services locale autonome dans chaque canton.

•Même si les besoins communs sont nombreux, une certaine spatialisation des enjeux :

 le Nord : enjeux de services aux personnes âgées, de prise en compte du handicap, d’insertion professionnelle et sociale,

 le Sud : adaptation à l’accroissement de la population en réponse aux besoins des jeunes et des jeunes actifs.

Forts de ces principes, les élus et les acteurs de la Haute Gironde ont décidé d’inscrire leur politique de services à la population dans une stratégie à 10 ans déclinée en 4 axes :

1. L’amélioration des modes de déplacements : gagner le pari de la mobilité

2. La Haute Gironde, terre solidaire : répondre aux besoins des plus fragiles et des publics spécifiques

3. La formation et l’emploi : faire de la Haute Gironde un horizon pour ses jeunes

4. Un territoire équipé : accroître la qualité de vie et l’attractivité du Pays

Consultez la stratégie et le programme d’actions :

PDF - 3.2 Mo

| accueil | le pays | economie et emploi | tourisme | santé et social | culture et loisirs | contact | plan du site |
mentions légales | accessibilité ([]+0)

| Suivre la vie du site
Téléchargez le plug-in Flash pour profiter au mieux de notre site (880 Ko environ) !
Conception notre-ville.netconception, realisation de sites web pour les villes, mairies, collectivites locales